Salutogenesis

Origine et définition du terme

Le concept de salutogenèse a été développé par le sociologue de médecine américano-israélien Aaron Antonovsky (1923-1994). Il a été élaboré à partir d'une réflexion critique sur le système de santé en place, orienté vers la maladie. Antonovsky s'est posé la question: „Pourquoi les êtres humains restent-ils en bonne santé malgré certaines conditions défavorables et événements critiques de leur vie ?". Le concept de salutogenèse, centré sur la santé et non sur la maladie, a été développé à partir de ce nouveau point de vue.

Dans ce concept, la santé et la maladie ne sont pas des états qui s'excluent mutuellement, ils marquent plutôt l'extrême de deux pôles à l'intérieur d'un tout. Pour Antonovsky, la santé n'est pas le fait d'un équilibre, mais se crée à partir d'une interaction dynamique entre facteurs de stress et facteurs de protection. Cela signifie que la santé doit toujours être recrée, respectivement maintenue entre défis et solutions. A partir de ce constat, la question fondamentale est de savoir comment maîtriser et gérer au mieux les défis et comment soutenir un mouvement en direction du "pôle santé". La réponse d'Antonovsky à cette question a été la recherche et la description des ressources de maîtrise. Il a développé ce qu'il nomme des "ressources généralisées de résistance", qui comportent des ressources physiques, personnelles, psychiques, interpersonnelles, socioculturelles et matérielles. Elles sont le potentiel des êtres humains, une forme de compétence de maîtrise pour gérer de manière constructive les tensions et le stress.

Le modèle du sens de la cohérence

Les recherches d'Antonovsky sur les ressources de résistance généralisées ont abouti au modèle du sens de la cohérence, nommé aussi sentiment de cohérence (Sense of Coherence / SOC). Antonovsky définit le sens de la cohérence comme une orientation générale, qui se manifeste par un sentiment permanent, mais dynamique, de confiance. Le sens de la cohérence est composé de la compréhension des événements de la vie (Sense of Comprehensibility), de celui de pouvoir les gérer (Sense of Manageability) et du sentiment qu'ils ont un sens (Sense of Meaningfulness).

  • On entend par compréhension des événements le fait que les informations et les situations de la vie quotidienne - y compris les expériences internes et externes - peuvent être ordonnées ou perçues de manière compréhensible et regroupées en un tout consistant.
  • La notion de pouvoir gérer les événements décrit la conviction qu'a un être humain de pouvoir résoudre les difficultés. Ceci inclut la confiance et la capacité d'une estimation réaliste de la disponibilité d’instruments et de ressources appropriés pour faire face aux exigences de la vie.
  • Le sentiment que les événements ont un sens se rapporte à la mesure avec laquelle la personne perçoit sa vie comme étant dotée de sens. Il peut être considéré comme la motivation ou l’incitation à s’attaquer aux difficultés, à y voir un sens et à tirer des enseignements de cette expérience.

L'hypothèse d'Antonovsky est que plus le sentiment de cohérence est fort, plus la probabilité de se diriger en continu vers le pôle santé est grande. Un sens de la cohérence marqué permet aux êtres humains de réagir avec souplesse face aux exigences et aux charges et d'activer des ressources correspondantes.

Aujourd'hui, c'est essentiellement dans la promotion de la santé que la perspective de salutogenèse, avec une focalisation sur les ressources, s'est établie comme paradigme. Dans le monde scientifique, l'opérationnalisation par le sens de la cohérence reste toujours controversée, mais les recherches consacrées aux facteurs de protection ou aux ressources ont gagné en importance.

Salutogenèse dans la pratique

En promotion de la santé, la perspective de salutogenèse est une base fondamentale. Mais qu'est-ce que cela signifie concrètement dans la pratique ? Antonovsky l'illustre avec une métaphore: il compare notre vie à un fleuve dangereux dans lequel nous nageons. Selon le point de vue de la salutogenèse, il ne s'agit pas d'empêcher les gens de nager dans ce fleuve, mais d’en identifier les zones dangereuses et d'améliorer les capacités des nageurs en vue d'augmenter la sécurité.
Adopter de manière conséquente la perspective de la salutogenèse dans la pratique de la promotion de la santé signifie:

  • investir dans des conditions cadres favorables à la santé pour l'ensemble des êtres humains; et
  • d’intégrer les êtres humains dans les processus de changements pour qu'ils disposent de plus d'espaces d'aménagement, de décision et de ressources de résistance.

Pour y parvenir, il est important de connaître et de respecter les milieux de vie des groupes concernés, d'intégrer ces personnes dans le processus de changement (participation) et de promouvoir et développer ainsi leurs ressources (empowerment).

Références de littérature

  • Antonovsky, A. (1979). Health, stress and coping: New Perspectives on Mental and Physical Well-Being. San Francisco: Jossey Bass.
  • Antonovsky, A. (1987). Unraveling The Mystery of Health - How People Manage Stress and Stay Well, San Francisco: Jossey-Bass.
  • Bengel, J., Strittmatter, R., & Willmann, H. (1999). What keeps people healthy? The current state of discussion and the relevance of Antonovsky's salutogenetic model of health (Volume 4). Cologne: Federal Centre for Health Education (FCHE).
  • Lindström, B.; Eriksson, M. (2006) Contextualizing salutogenesis and Antonovsky in public health development. Health Promotion International. Vol 21 No 3.

Ce qui pourrait vous empêcher d'en tenir compte

  • Vous connaissez le terme de salutogenèse, mais vous n'avez jamais étudié comment une perspective salutogénique conséquente pourrait être concrétisée dans un projet.
  • Vous trouvez qu'il est plus facile et plus concret de travailler avec des facteurs et comportements de risques qu'avec des facteurs de protection et des ressources.

Les avantages que vous pouvez en retirer

  • Vous influencez et vous modifiez des conditions cadres qui exerceront une influence durable sur la santé.
  • Vous pouvez vous appuyer sur une définition positive de la santé, avec laquelle vous pouvez facilement aborder et motiver des personnes.

Ce que vous pouvez concrètement faire

Etudiez le concept de la salutogenèse et discutez avec votre équipe ce que peut concrètement signifier cette approche pour le projet et comment elle peut être mise en pratique.

Questions de réflexion

  • Dans votre projet, en quoi un point de vue salutogénique se différencierait-il d'un point de vue pathogénique ?
  • Où le sentiment du sens, de la compréhension et le sentiment de pouvoir gérer sont-ils éventuellement en danger du point de vue de vos groupes cibles ?