Ressources professionnelles

Compétences nécessaires

Le succès de la réalisation d’un projet et l’atteinte de ses buts dépendent essentiellement des compétences dont disposent les personnes qui en ont la charge. Dans ce contexte, on distingue principalement les compétences suivantes:

  • Compétence professionnelle (en rapport avec le thème sanitaire choisi)
  • Compétence sociale (en particulier la compétence de communication)
  • Compétence méthodologique (en rapport avec les interventions dans les settings, évaluation, etc.)

Pour le développement, la planification, la réalisation et l’évaluation de projets de promotion de la santé et de prévention, de multiples compétences dans ces trois domaines sont nécessaires. Comme il est rare qu’une personne dispose de toutes les compétences requises, le rôle que joue la composition d’une Equipe de projet interdisciplinaire et complémentaire est déterminant au même titre que la Structure du projet. Les collaborateurs et collaboratrices de chaque institution représentent un vaste pool d’expériences et de compétences diverses qui peuvent être mises à profit pour un nouveau projet.

Concernant la compétence professionnelle et la compétence méthodologique, la qualité des connaissances joue également un rôle très important (Concept de pratique exemplaire). La définition des buts, le choix des groupes cibles et le choix des mesures doivent correspondre aux connaissances actuelles dans le domaine scientifique. Mais d’autres connaissances complémentaires (acquises par l‘expérience, avis d’experts) doivent aussi être prises en considération. Le manque de connaissances dans certains domaines doit être documenté et communiqué, de sorte à pouvoir fournir une contribution au renforcement des bases scientifiques.

Possibilités de soutien

Mêmes les personnes qualifiées manquent parfois de certaines compétences spécifiques pour remplir de manière idéale certaines tâches d'un projet. Ces manques doivent être identifiés le plus tôt possible car ils menacent le succès du projet et peuvent à long terme devenir une source importante de stress de par les attentes trop grandes à l’égard de certaines personnes.

Alors que les compétences professionnelles et méthodologiques peuvent être examinées et testées dans le cadre d’un processus de sélection, il est beaucoup plus difficile de cerner les compétences sociales. Des faiblesses à ce niveau n’apparaissent souvent que dans le courant du projet. Si cela devait être le cas, un coaching peut par exemple fournir du soutien à la direction du projet. Pour une équipe, des mesures de Développement de l‘équipe (supervision, intervision) peuvent apporter une contribution précieuse dans l’acquisition de qualifications supplémentaires.

Lorsqu’un manque est constaté au niveau des compétences professionnelles ou méthodologiques, il y a en principe deux possibilités pour y remédier: en faisant appel à des experts ou par des cours de perfectionnement. (Ceci n’est pas seulement valable pour l’équipe du projet mais aussi pour le groupe d’accompagnement). Les experts peuvent être des professionnels internes à l’institution ou venir de l’extérieur. Ils peuvent mettre leurs connaissances à disposition en se chargeant de tâches spécifiques. Ils peuvent aussi aider ou soutenir la direction ou l’équipe du projet à acquérir les compétences qui font encore défaut (par ex. par des conseils ou par une supervision).

Les capacités et aptitudes des collaborateurs et de la direction d’un projet devraient de toute manière être continuellement renforcées et encouragées. Les coûts de mesures de perfectionnement ou d'élargissement des compétences doivent, pour autant qu'ils ne soient pas couverts par l'institution responsable, être pris en compte dans le budget du projet (Budgétisation).

Références de littérature

  • Project Management Institute (Hrsg) (2004). Corpus des connaissances en management de projet (guide PMBOK). Pennsylvania : PMI.
  • Vous n’avez pas l’habitude de réfléchir et d’agir de manière interdisciplinaire. Vous travaillez avec les compétences dont vous disposez vous-même et jusqu’à présent, cela a bien fonctionné.
  • Vous n’abordez pas ce sujet avec vos collègues de travail parce que vous ne voulez pas occasionner de charge supplémentaire ou parce que vous ne savez pas très bien dans quels domaines se situent les compétences des autres membres de l’équipe.
  • Vous ne vous informez pas de l’état actuel des connaissances soit parce que vous pensez les connaître soit parce que vous ne savez pas comment le faire ou parce que vous n’en avez pas le temps.
  • Vous avez peur de thématiser les manques au niveau des compétences et de rechercher des possibilités de soutien parce que ce serait donner une mauvaise image de vous, que vous risquez peut-être de perdre votre emploi ou parce que vous ne voulez pas stigmatiser d’autres personnes.
  • Vous avez prévu trop peu de fonds dans le budget pour un perfectionnement ou pour mandater des experts.
  • Si vous vous orientez sur l’état actuel des connaissances, vous pourrez éviter que votre projet démarre sur une fausse base et/ou éviter de refaire la même erreur déjà faite par d’autres. Si vous utilisez de plus des approches avec des disciplines différentes qui ont déjà eu du succès, vous pouvez influencer de manière positive l’efficacité de votre projet.
  • Une équipe forte avec une bonne culture de communication et de gestion des conflits travaille avec plus d’efficacité et atteint de meilleurs résultats. Demander du soutien de manière ciblée favorise cette efficacité et aussi l’efficience économique du projet.
  • Etudiez comment accéder aux connaissances actuelles importantes pour votre projet. Consultez la littérature, les revues spécialisées et aussi les sites Internet.
  • Etablissez un réseau de personnes auxquelles vous pouvez faire appel pour des problèmes ou des questions spécifiques (Consultation collégiale).
  • Si nécessaire, faites appel à des experts externes (si possible avec références !) pour un coaching de projet ou une supervision.
  • Lors de l’établissement du budget, prévoyez suffisamment de moyens pour des consultations et des mesures de perfectionnement.
  • Incitez les collaborateurs à utiliser des offres spécifiques de perfectionnement et veillez à trouver des contributions financières.
  • Connaissez-vous les compétences et les ressources de l’équipe du projet ? Et connaissez-vous les compétences et les ressources des autres collaboratrices et collaborateurs de l’institution responsable ?
  • Etes-vous disposé à tenir compte de nouvelles connaissances même si celles-ci sont contraires à vos convictions et aux connaissances dont vous disposiez jusqu’à présent ?
  • Les qualifications de la direction du projet, des collaborateurs de l'équipe du projet et des membres du groupe d'accompagnement correspondent-elles aux exigences du projet?
  • L’atmosphère qui règne dans l’équipe du projet/dans le groupe d’accompagnement permet-elle d’aborder la question des compétences qui font défaut ? Etes-vous disposé à recevoir des conseils et à évoluer dans ce domaine ?
Dernière modification: mardi 31 août 2010 22:27